Publié par AmériQuébec le Mardi 20 mars 2012

IndustrieComparatifs

Les critères d’évaluation d’Euro NCAP évoluent

Euro NCAP, un organisme Européen indépendant chargé d'effectuer des crash tests afin d'évaluer la sécurité des voitures, change ses méthodes d'évaluation de véhicules.

Euro NCAP, un organisme Européen indépendant chargé d’effectuer des crash tests afin d’évaluer la sécurité des voitures, change ses méthodes d’évaluation de véhicules. En effet, en 2012, un nouveau critère a été introduit, ce qui a comme influence directe de modifier les notations des voitures.

L’organisme attribue à chaque véhicule un résultat qui permet de le classer sur un système de notation par étoile, la note maximale étant de 5 étoiles. Lorsqu’une voiture obtient 5 étoiles, cela signifie qu’elle a atteint le niveau de sécurité maximale possible en tenant compte de la technologie actuelle.

Les critères d’évaluation se basent sur trois différents essais d’impact qui ciblent la protection des adultes, des enfants et des piétons. De plus, Euroncap prend aussi en considération l’aide à la sécurité du véhicule afin d’obtenir le résultat final. Au final, chaque test est noté en pourcentage et on compile les résultats de ces tests qui seront convertis en nombre d’étoiles.

Méthode de calcul de EURO NCAP

Désormais, Euro NCAP portera davantage d’attention au crash test qui est orienté sur les piétons en lui donnant plus de poids, ce qui a comme conséquence de modifier la pondération qui était précédemment accordé à chaque test. Cette modification à la pondération des différents tests a comme conséquence directe qu’on ne peut plus comparer le classement « étoiles » de cette année avec celui de l’année précédente.

Grâce à ce nouveau protocole, on accordera donc beaucoup plus d’importance aux systèmes de sécurité des piétons. Un véhicule doit maintenant atteindre un résultat de 60% sur le test de la protection des piétons au lieu de 25% comme auparavant. D’ailleurs, le tableau suivant en témoigne:

Pondération

Comme vous pouvez le voir, l’importance accrue accordée aux tests qui concernent les piétons est flagrante. Cela est positif, car on a longtemps négligé l’importance des piétons dans le monde de la sécurité automobile. En effet, on oublie souvent que le piéton est la personne la plus vulnérable.

Suite aux changements apportés, on peut dire que ce nouveau protocole est plus rigoureux qu’avant. D’aileurs, un véhicule ayant entré sur le marché avant 2012 n’obtiendrait probablement pas le même classement qu’avec le protocole précédent. En effet, Euroncap affirme que « ce qui est bon avec les 5 étoiles d’aujourd’hui ne peut être assez bon pour 2012 ». Autrement dit, une voiture testée l’an dernier qui serait testée de nouveau en 2012 pourrait peut-être perdre une ou deux étoiles, ne répondant plus aux exigences qui sont plus strictes.

Article sponsorisé

Mots clés: Comparatifs, Industrie, , ,

À propos de l'auteur

AmériQuébec

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 56 articles

Afficher le profil complet

Annoncez ici

Fiche de l'article

Cet article a été rédigé par AmériQuébec il y a 2 ans et 4 mois, le Mardi 20 mars 2012. La dernière modification a été effectuée le Mardi 20 mars 2012.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Industrie, Comparatifs.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Cet article de 389 mots a été affiché fois depuis sa publication.